FR
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
Informations pratiques Expositions Votre visite Musée

© 2015 Musée de Pont-Aven Mentions légales Plan du site Espace presse Contactez-nous | La protection des données numériques
Un équipement de Concarneau Cornouaille Agglomération

EN BZH
A voir
"Le Talisman" de Paul Sérusier, une prophétie de la couleur
> 6 janvier 2019
"Le Talisman" de Paul Sérusier, une prophétie de la couleur > 6 janvier 2019

Icône de l’histoire de l’art et œuvre manifeste du synthétisme mis au point à Pont-Aven autour de 1888, Le Talisman a été très peu étudié, et sa légende a éclipsé la vérité. Organisée en partenariat avec le musée d’Orsay, l’exposition-événement marque le retour du tableau dans la petite ville bretonne où il a été peint, le replace dans le contexte particulier de sa création, et fait le point sur les dernières analyses scientifiques menées par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF). L’objectif ? Redécouvrir l’oeuvre, et tordre le cou aux idées reçues !

 

30 juin 2018 > 6 janvier 2019

Musée de Pont-Aven

 

Puis 29 janvier > 28 avril 2019

Musée d'Orsay

 

Au cœur du paysage
Il y a assurément un avant et un après “Talisman”, même si Paul Sérusier ne pouvait imaginer le retentissement qu’aurait son petit tableau, pochade peinte dans un coin de verdure du Bois d’Amour, au-dessus du village de Pont-Aven. C’est ce que s’attache à montrer l’exposition, qui réunit environ quatre-vingt oeuvres de Paul Gauguin, Émile Bernard, Maurice Denis, Édouard Vuillard, Georges Lacombe, Ker-Xavier Roussel, Charles Filiger… réalisées entre les années 1880 et le début du XXe siècle. Toutes montrent à quel point les paysages bretons ont joué un rôle de premier plan dans le basculement de la peinture postimpressionniste vers la modernité la plus audacieuse et la plus radicale. Certes, les peintres de l’école de Pont-Aven se sont intéressés à la vie quotidienne, à la population locale, aux traditions bretonnes, mais dans une moindre mesure. Leur vraie préoccupation est cette nature aux couleurs et à la lumière toujours changeantes, qui est bien souvent le seul et unique sujet du tableau. Ce n’est pas un hasard si le manifeste du synthétisme est un paysage. Le Talisman n’est rien d’autre que le résultat d’une nouvelle manière de regarder les choses, sans chercher à les représenter telles qu’elles sont, mais comme l’artiste les voit, en privilégiant la perception visuelle à l’exactitude du rendu.

 

Sur les pas des peintres
Il est extrêmement rare d’avoir la chance de pouvoir aller découvrir, juste après la visite d’une exposition, les lieux qui ont inspiré les tableaux accrochés aux cimaises. C’est l’une des grandes forces du Musée de Pont-Aven. D’autant que le paysage alentour a peu changé. Le musée est installé dans l’ancienne annexe de l’hôtel Julia qui accueillit les peintres au tournant du XIXe et du XXe siècles, le port et les bords de l’Aven sont tels que les a peints Gauguin, et juste au-dessus de la ville, le Bois d’Amour où Sérusier a peint Le Talisman reste un délicieux endroit propice à la promenade et à la rêverie (comme l’a peint Émile Bernard dans Madeleine au Bois d’Amour, en 1888). Quant à la chapelle de Trémalo, dissimulée à l’ombre des hêtres et des chênes centenaires, elle abrite toujours le Christ jaune en bois polychrome qui inspira à Gauguin l’un de ses plus grands chefs-d’oeuvre (conservé aux États-Unis, à Buffalo). Les peintres de l’école de Pont-Aven ont également arpenté les environs, et immortalisé la campagne et les bords de mer autour du Pouldu (La Barrière fleurie ou Les Blés verts de Sérusier, Paysage rocheux de Filiger) ou de Concarneau, situés à quelques kilomètres seulement. L’exposition est donc également un formidable point de départ pour rayonner et visiter la région…

 

"Le Talisman", peindre ce que l’on voit
Les mots prononcés par Paul Gauguin à Paul Sérusier - et rapportés plus tard par Maurice Denis - lors d’une séance de peinture au Bois d’Amour en octobre 1888 sont célèbres. “Comment voyez-vous ces arbres ? Ils sont jaunes. Eh bien, mettez du jaune ; cette ombre, plutôt bleue, peignez-la avec de l’outremer pur ; ces feuilles rouges ? Mettez du vermillon”, lui aurait-il dit face au paysage. Suivant les conseils de son ami, Sérusier réalise alors sur le motif une esquisse qui fait fi de la perspective traditionnelle, construisant son image par la juxtaposition de couleurs franches. À mille lieues de toute préoccupation d’ordre réaliste, le peintre parvient néanmoins à rendre identifiables les principaux éléments du paysage représenté : le bois en haut à gauche, le petit chemin, les hêtres alignés au bord de la rivière et le moulin, en haut à droite de la composition.

 

Au-delà de la légende
Outre le fait de présenter le précieux tableau sur les lieux mêmes où il a été peint, l’objectif de cette exposition est aussi de rendre compte des toutes dernières études scientifiques menées sur l’oeuvre et sa matérialité. Le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) a été mis à contribution pour analyser, pour la première fois, le support du tableau. Premier constat, il ne s’agit en aucun cas d’un couvercle de boîte à cigares, comme on l’a très longtemps pensé. L’étude a confirmé qu’il s’agissait d’un panneau de bois traditionnel, couramment utilisé pour les esquisses en plein air. L’analyse des pigments et de leur application a montré qu’il n’y avait pas eu de préparation du support. Cela confirme le caractère spontané de l’oeuvre, qui a bien été réalisée in situ. Ensuite, l’histoire de la postérité du tableau reste floue. On ignore encore à quelle date Maurice Denis a acquis l’oeuvre. Mais certainement pas au moment de la mort de Sérusier. Il est vraisemblable qu’elle lui ait appartenu très tôt, sans doute autour de 1900. Enfin, il a souvent été dit que Denis n’avait jamais montré Le Talisman de son vivant, ce qui est faux. En 1943, quelques mois avant son décès, l’artiste organise une exposition à la galerie Parvillée, à Paris, et l’oeuvre figure alors sur les cimaises.

 

"Le Talisman, L’Aven au Bois d’Amour" - Paul Sérusier.
© RMN - Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Le saviez-vous ?
"Le Talisman" est certes conservé au musée d’Orsay, mais il est toute cette année à Pont-Aven... Les couleurs choisies pour les murs des espaces d’exposition du parcours des collections permanentes du musée sont toutes issues du tableau de Paul Sérusier. Une déclinaison des bleus, des verts, des jaunes et des rouges du tableau, à (re)découvrir au fil des salles.

CCA - Le Talisman, une prophétie de la couleur jusqu'au 6 janvier 2019

Présentation de l'exposition

Les informations recueillies au travers du site http://www.museepontaven.fr et des sites affiliés en sous domaine font l'objet d'un traitement informatisé destiné au traitement de votre demande. Elles sont intégrées dans les fichiers clients, susceptibles d'être mises à disposition de ses partenaires et pourront être cédées à des tiers. Vous pouvez demander à ce que les données à caractère personnel, objet de la présente collecte, ne soient pas communiquées, en contactant notre Correspondant Cnil. Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent, sauf lorsque la loi en dispose autrement.

Nos partenaires : © 2015 Musée de Pont-AvenMentions légalesPlan du siteEspace presseContactez-nous | La protection des données numériques

Les informations recueillies au travers du site http://www.museepontaven.fr et des sites affiliés en sous domaine font l'objet d'un traitement informatisé destiné au traitement de votre demande. Elles sont intégrées dans les fichiers clients, susceptibles d'être mises à disposition de ses partenaires et pourront être cédées à des tiers. Vous pouvez demander à ce que les données à caractère personnel, objet de la présente collecte, ne soient pas communiquées, en contactant notre Correspondant Cnil. Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent, sauf lorsque la loi en dispose autrement.

Nos partenaires :